Archives mensuelles : septembre 2009

Quand on n’a pas assez de budget…

… on se débrouille !

de la vaisselle jetable, un pistolet à colle, et voilà un serviteur « home made », pour les gourmandises du buffet des 20 ans de la bibliothèque où je travaille.

Cela permet d’avoir un peu de relief sur la table, plutôt que tout sur des plateaux…

Publicités

Quelques heures « au vert »

sur la « Voie verte », entre St Gaultier et Le Blanc, dans l’Indre.

Une voie de chemin de fer désaffectée, transformée en voie pédestre et cyclable. Une jolie balade facile (c’est presque plat), tranquille et à l’écart des voitures.
Nous n’avons pédalé que sur un petit tronçon, mais c’est bien agréable.
Pourtant, et c’est paradoxal, aller « toujours tout droit » (ou presque), même si c’est facile à parcourir, cela a un peu lassé Math, qui du coup, était soi-disant « fatigué » (bon, ce n’est pas un grand sportif, mais quand même…)
Même moi, je n’ai eu aucun mal, c’est dire… !

Eduquer un enfant (ou un animal) (ou les deux)

c’est (entre autres…) leur apprendre des règles de vie, leur poser des limites… et S’Y TENIR !

Mouais….. sachant qu’une des règles de la maison est PAS D’ANIMAUX DANS LES CHAMBRES, y’a du boulot !

Vite fait : un tapis pour la gamelle de Moustic

Vous allez vous dire : « Eh bien, encore une gaga de son chat (c’est un peu vrai !), il lui faut son petit tapis à lui, gnagnagna… »

Eh bien, c’est que vous ne connaissez pas le problème, ou plutôt les problèmes.

1 : la gamelle du chat était toujours posée par terre, sur le tapis devant l’évier, et j’ai dû faire face à de nombreux « shoots » dedans, avec éparpillement de croquettes partout (sans compter les jurons de Monsieur…).

2 : ce cher chat balade sa gamelle en mangeant si elle est directement sur le carrelage, d’où le choix du tapis devant l’évier, vous suivez ?
(Z’avez déjà mangé la tête dans l’assiette, vous, pas facile sans que la gamelle avance à chaque coup de tête!)

3 : ce cher chat (bis) a décidé que c’était trois fois meilleur quand on sort les boulettes de viande de la gamelle pour les manger, ça permet de déguster… (là, je ne vous fais pas de dessin sur les traces sur le tapis devant l’évier…)

Alors, vite fait, un petit tapis rien que pour Moustic et sa gamelle, bricolé avec des restes de tissu (un vieux bout de couette offerte en cadeau par un grand site de VPC, vous voyez le genre…, du tissu chiné).

Comme ça, on ne met plus les pieds dans le plat…

C’est tout ce que j’ai le temps de bricoler en ce moment, et c’est bien pauvre, d’autant qu’il y a plein de projets sympas partout sur la toile…

Mes dernières lectures…


LA PIERRE DE LUMIÈRE

d’Andrew Norriss
Pocket jeunesse, 2009

LA PLUME DE L’ANGE
de Laure Bazire et Flore Talamon
Nathan Poche, histoire, 2009

SUPERCHOUCHOUTE
de Béatrice Hammer
Ed. Alice jeunesse, 2009

000366497986673-gfSuperchouchoute (cover).eps

3 romans jeunesse, que je devais lire pour la prochaine sélection Escapages, sélection jeunesse des bibliothécaires de l’Indre.

Rien de transcendant chez ces trois-là.

La Pierre de lumière : un roman à lire à partir de 10 ans, de la science-fiction.
Et si un jour, une extra-terrestre atterrissait dans votre jardin, si elle vous donnait une pierre aux propriétés infinies, qu’en feriez-vous ?

La Plume de l’ange : un roman historique, à partir de 12-13 ans.
Une intrigue policière, avec une héroïne fille, dans le milieu des imprimeurs du 18ème siècle.
C’est très bien documenté, mais du coup un peu trop descriptif, et cela nuit à l’intrigue dans laquelle on a du mal à entrer.

Superchouchoute : à lire à partir de 8-9 ans.
Superchouchoute est la chouchoute de tout le monde, elle fait toujours tout bien, pour être toujours aimée de tout le monde. Son copain lui est tout le contraire.
Chacun à leur façon ne sont-ils pas enfermé dans leur réputation ?
Pffff, un peu trop démonstratif, et cela manque de peps !

Mathurin s’initie au dessin au pastel

Mercredi dernier, Math est venu à la bibli, participer à l’animation « Goûter-Bibli ».

Après les trois histoires racontées par les bibliothécaires, une artiste pastelliste a initié les enfants au dessin au pastel.

Une technique, qui, même pour des débutants, donne des résultats très sympas. Mathurin est super fier, et je crois que celui-là, on va l’encadrer…

Balade au château

Pour les Journées du Patrimoine, nous sommes allés faire un tour au château de Forges (36 Concremiers).

Un château médiéval, ouvert une seule fois par an, pour cette occasion.

On visite peu de choses (il est habité par les descendants des premiers propriétaires, dans la même famille presque sans interruption depuis… plus de 600 ans !), mais le lieu est magique, et nous avons eu une belle leçon d’histoire, drôle et érudite, par le propriétaire lui-même.

On en repart sous le charme…