Archives mensuelles : octobre 2009

Un petit cartable

pour un petit garçon qui devient GRAND !

un cartable pour Bastien

Moi aussi j’ai voulu utiliser le beau (et pratique) tuto de LilaFanfreluche (ICI).

Je n’ai malheureusement pas choisi de la toile cirée, d’ailleurs, je ne suis pas sûre que ma pauvre machine à coudre l’accepte…, et donc le cartable manque un peu de tenue.

Mais tant pis ! je suis assez fière de moi !

Et je confirme que ce cartable est super facile à faire.
Il me reste à résoudre le problème de l’épaisseur de couture si je récidive avec de la toile cirée…

Décoration spécialement créée pour ce petit garçon, qui, je crois, adore les voitures, et surtout « Cars ».

Bon, comme je suis un peu réfractaire aux marques toutes faites, j’ai créé mon propre modèle automobile, estampillé « leBdD36 » !

détail cartable

Tissu extérieur : velours côtelé noir ; tissu intérieur : récup d’un drap « Mickey » (quoi, je ne suis pas cohérente avec mon précédent discours sur les marques ?…) ; déco : boutons et tissus de récup, un peu de broderie.

Encore un sac !

Les anniversaires des copains-copines de Mathurin, suite (et jamais fin…).

Alors, hop, encore un peu de couture pour compléter un petit cadeau.

sac imitation Superman

Tissu récup de drap teint en bleu « Superman », application « maison », à la manière du-dit héros, mais là, le vrai héros, qui a reçu ce sac, s’appelle Yvan, d’où l’initiale un peu trafiquée par la couturière…
Pardon, Superman, mais t’es pas tout seul !
Etiquette personnalisée confectionnée à l’ordinateur.

Bon, et puis si vous avez des idées de cadeaux faciles et pas chers à faire (couture ou autre), pour des filles, mais surtout des garçons (j’ai plus de mal à trouver des idées pour les garçons), JE SUIS PRENEUSE !!!
Je ne vais quand même pas faire TOUJOURS des sacs…

Car, de toute façon, les anniversaires, ce n’est jamais fini !

Je prépare Noël

Eh oui, même si je suis la première à râler contre le marketing « matraquage » de Noël dès la fin octobre, j’ai commencé mes cadeaux…
Bon, il faut dire que je n’ai pas la force de travail des multinationales, ni autant de temps, alors il faut que je m’or-ga-ni-se !

Et non, non, NON, vous ne verrez rien de plus pour l’instant !
Il y a des YEUX qui traînent sur ce blog…

couture surprise pour Noël

Lectures pour ados


DEMAIN NE VIENT JAMAIS

de Joaquin Dorfman
Milan (Macadam), 2009

Demain ne vient jamais

L’Etrange vie de Nobody Owens
de Neil Gaiman
Albin Michel (Wiz), 2009

l'Etrange vie de Nobody Owens

deux romans pour ados, en lecture pour la prochaine sélection Escapages des bibliothécaires de l’Indre

Demain ne vient jamais : Kyle, jeune prodige du foot américain, qui a tout pour lui (amour, jeunesse, talent) est également très arrogant et imbu de lui-même. Il se réveille pourtant un matin complètement différent : il semble avoir perdu la mémoire, du moins en partie, se montre gentil et attentif aux autres… et il dit venir du futur.
Je ne sais que penser de ce roman, qui balade le lecteur entre réalité et science-fiction, sans jamais donner de solution.
Ce pourrait être un atout pour ce roman, bien écrit, avec des passages très intéressants sur le temps (limite philosophiques !), mais j’ai trouvé que trop d’incertitude et de longueur « tuait » l’intérêt, du moins le mien.
Je ne suis pas complètement convaincue, et pourtant, ce livre a un potentiel, je pense.

L’Etrange vie de Nobody Owens : Petit garçon échappé du massacre de sa famille, Nobody est adopté par des fantômes, en fait les morts du vieux cimetière voisin. Un couple devient ses parents, et Silas, le mort-vivant qui peut, lui, sortir du cimetière, son tuteur.
Nobody grandit donc ainsi, à la frontière entre les vivants et les morts, ni tout-à-fait d’un côté, ni tout-à-fait de l’autre.
Devenu adolescent, il voudrait bien sortir du cimetière, mais le tueur rôde toujours et le recherche…
Une atmosphère irréelle, à la Tim Burton, un monde bien construit (sur des mythes ancestraux, même si tout n’est pas dit explicitement, on rencontre la Vouivre, un loup-garou, des vampires et autres goules…), une intrigue peu commune dans le genre très prolifique du fantastique, ce roman a beaucoup pour plaire.
On attend avec impatience le dénouement, qui veut la mort de Nobody et pourquoi…

Mieux vaut tard que jamais

J’ai (enfin) terminé de remplir l’album que j’avais offert à Clémence pour ses 18 ans l’année dernière !
Il était vide, car il devait être rempli des photos de cette journée où nous avons fêté son anniversaire en avance, en août dernier.

Il est prêt, un an après… et comme elle va le découvrir « en vrai », je peux en dévoiler des extraits.