Archives mensuelles : mars 2010

En accord avec le changement d’heure…

Samedi dernier, c’était Carnaval au village.

Mathurin avait choisi un déguisement « d’endormi« …, en accord avec le passage à l’heure d’été, plus ou moins bien « digéré » !

Chemise trouvée chez Emmaüs il y a déjà fort longtemps, et qui m’avait aussi servi de déguisement…

Caleçon cousu dans un vieux drap jersey,

Bonnet de nuit cousu itou, avec pompon de coton,

et surtout, surtout, bougeoir « fabrication Papy », une merveille d’ingéniosité bricolée à partir d’un couvercle de boîte…

Admirez la découpe ondulée, et le bord coupant est protégé par une gaine plastique… Le tout peint « à l’ancienne ».

Du beau bricolage, que je vais conserver précieusement, nous aurons bien d’autres coupures de courant !!!

Billes de clowns

ma dernière page de scrap (désolée pour le floutage, qui « détruit » un peu la page »…)

Vite faite, pas trop mal faite…

Je vais au plus rapide étant donné le retard monstrueux accumulé dans mes photos…

(papier canson, papier machine, dymo, feutres Posca, attaches parisiennes)

une demi-douzaine, s’il vous plaît !

Bon, finalement, mis en situation dans une VRAIE boîte à oeufs, mes œufs au crochet ressemblent plus à des œufs !!!

Comme je le disais dans un précédent article, ils sont plus petits que la normale (ce sont des œufs pour une dînette d’enfant)

Petite déco rapide, pour une expo à la bibliothèque…

Cheminée (suite)

Ça avance…

Intérieur en briques réfractaires,

création d’un emplacement pour une grille,

et dessous, côté future salle à manger, d’un tiroir pour les cendres.

Oeuf à la coque ?

Ouais, c’est vrai que les hommes de la maison ont raison…

ça fait plus « fleurette » qu’œuf à la coque !!

Œuf à la coque au crochet

Peut-être que dans un coquetier plus traditionnel, cela ferait plus « vrai« …

(mais tous les coquetiers sont emballés je ne sais où… et je n’ai que celui-ci sous la main)

Bououhh !! pourquoi chez les autres, ça fait toujours plus « VRAI » !!!

Tuto trouvé chez La Boîte à Belette, ICI

(bon, il faut dire que c’est un tuto pour de la dînette, et que les œufs sont donc plus petits,

et puis, ils sont crochetés avec du coton, ça change un peu les choses,

et puis je crois qu’il faut que je couse le jaune plus profondément, le mien est trop bombé,

et puis… pfff…)

MAIS JE VAIS Y ARRIVER !

Pâques approche…

Petit essai au crochet

Œuf de Pâques crocheté

d’après un tuto trouvé sur le net (désolée, je ne sais plus où, mais il y en a plein)

Bof, il n’est pas d’une forme parfaite, parfaite, mais cela doit venir du rembourrage (une vieille chaussette d’enfant, hé hé !)

Je m’améliore lentement au crochet, je dois encore perfectionner les changements de couleur de fil…

Quand tout le monde est parti…

… la scrappeuse peut ressortir son bazar à scrapper !

Laurent à La Rochelle, Mathurin au ski en Auvergne, Cyprien à l’internat… et moi et moi et moi… : je bidouille à qui mieux mieux !

Je peux m’étaler… (RHHHA, fichus travaux qui ont comme rétréci l’espace dans toutes les pièces de la maison !)

(bon, juste aujourd’hui le « scrap à donf », le reste de la semaine, je vais travailler, accessoirement !)

Quelques pages pour combler (un tout petit peu) le retard abyssal que j’ai accumulé dans mes albums photos. Je ne vous en montre que deux, les autres sont bof-bof…

C’est dingue, ce sont des photos d’août 2008, c’était l’anniversaire de Clémence…

Pages dans le style « Clean et simple« , pour aller plus vite, mais en fait, c’est presque aussi long que de faire du scrap un peu plus « décoré », car cela demande plus de réflexion pour la mise en page, plus de mesures aussi.

(Papiers canson ou bristol, tampons, encre Versamark, récup carton, ruban récupéré sur un vêtement, étiquettes issues d’un magazine « Histoires de pages »…)

(désolée pour le « floutage », confidentialité oblige…)

Custo d’un jean très banal

Un pantacourt en jean, dans lequel je suis trèèèès bien, mais qui est très banal, même la couleur n’est pas « top »…

Alors, chutes de tissus, ciseaux, machine à coudre et bidouilles !

Des ronds de tissus, superposés, légèrement effrangés (pas d’ourlet, donc cela va s’accentuer), cousus à la machine à grands coups de droites en étoiles (z’avez déjà essayé de coudre en rond à la MAC sur une jambe de pantalon ? moi, je n’y arrive pas, si quelqu’un a un tuyau, je suis preneuse).

Des petits rappels en bas d’une jambe, et sur les poches arrières.

Ma foi, ce n’est pas si mal… (auto-congratulations toujours les bienvenues, en tout cas, ça me plaît, un petit air de renouveau sur ce vieux jean)

Des nouvelles du chantier

Toujours la cuisine, eh voui voui voui…

(qui a dit que ça n’avance pas vite… MOI ? non, pensez-vous… !)

Bon, il faut reconnaître que ce n’est pas moi qui me tape le boulot, alors, je dois me taire et ruminer…

(je sais très bien faire le 2ème, et beaucoup moins le 1er !)

Photos de la cheminée en cours de réalisation.

Faire la cheminée double-face (notre projet) entre la future cuisine et la encore-plus-future-hypothétique salle à manger est trop cher pour nous pour l’instant, on va donc se contenter du côté cuisine et fermer le fond en attendant.

Tailler des pierres pour les jambages, refaire le foyer et le linteau, c’est que c’est pas rien, ma p’tite dame impatiente !

Une BD très sympa, presque un coup de coeur

Toujours dans le genre « je suis lancée à fond dans la lecture des BD », voici une nouvelle découverte, une bd que nous possédons à la bibli depuis quelques mois, mais que je n’avais pas repéré plus que ça.

Le dessin ne m’inspirait qu’à moitié (je suis comme les gamins, le 1er coup d’œil compte souvent, alors que je sais bien, bon sang, qu’il ne faut pas s’arrêter à la première impression !)

Le Gros Lot

de Nikola Witko

Editions Carabas, 2007

Willy est un chanceux, alors rien de plus normal qu’il gagne le gros lot à la loterie ! Et après le gros lot, tout un tas d’autres lots, au point de devenir « accro » à tous les jeux possibles et imaginables.

Avec tout ça, Willy prend la grosse tête (au sens propre comme au sens figuré !), un gros ventre (vive la surconsommation en tout genre), et est quitté par sa femme. Aveuglé par sa nouvelle vie, Willy pourtant ne voit rien, ne comprend rien et c’est la fuite en avant.

Heureusement, il y a Bob, une petite souris (mâle !) qui veille sur lui et va l’accompagner dans son périple…

Un périple on ne peut plus farfelu et décoiffant, mais très prenant !

Une bande dessinée un peu « déjantée », par un dessinateur qui vient des fanzines et de la bande-dessinée underground.

Un récit surprenant, plein d’humour, au dessin étonnant, entre ligne claire et influences manga.

une bande dessinée destinée aux ados (16 ans minimum) et adultes (certains passages sont assez crus, pour ceux que cela gêne).