Les âmes soeurs

Les Âmes sœurs

de Valérie Zenatti

Editions de l’Olivier, 2010

« Elle pense qu’elle est en train de chercher la bonne position pour vivre, comme on cherche la bonne position pour dormir… »

Mais y-a-t-il une « bonne position pour vivre » ? Ou bien plutôt tout un tas d’arrangements avec la vie quotidienne, qui permettent de s’en sortir, plus ou moins…

Emmanuelle, la quarantaine, mariée, mère de 3 enfants, travaille dans une agence de communication.

Elle est à un moment charnière de sa vie, où elle ne sait plus très bien pourquoi elle se lève tous les matins et accomplit toutes les tâches qui lui incombent.

Le récent décès de sa meilleure amie, son alter-ego, l’a fragilisée, faisant remonter le souvenir patiemment enfoui du décès prématuré de sa propre mère quand elle avait 10 ans.

La lecture d’un roman, l’histoire d’une jeune photographe et d’un amour contrarié, fait office de déclencheur. Magnétisée par ce roman, Emmanuelle dépose ses enfants à l’école, sèche le travail et prend une journée pour elle…

Un roman attachant, dans lequel bien sûr, les « mères-de-famille-qui-travaillent-et-sont-débordées » ne peuvent pas ne pas se reconnaître.

Un roman qui m’a touché, malgré des imperfections et des longueurs dans sa construction (l’alternance de passages du roman lu par Emmanuelle et de passages de sa journée est un peu « lourde », maladroite).

Un beau moment de lecture tout de même, dont je retiendrai l’idée principale : la lecture comme déclencheur de vie, un beau concept, qui me séduit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s