Chanson pour l’absente

Chanson pour l’absente

de  Stewart O’Nan

Editions de l’Olivier, 2010

Encore un roman américain, dont l’intrigue se passe encore dans le Midwest, au bord d’un lac…

Eté 2005. Kim Larsen, 18 ans, s’apprête à entrer à l’université. Belle fille, intelligente, battante, entourée de copines et épaulée par  son « boyfriend », JP, elle travaille dans une station d’essence et traîne au bord du lac, en attendant la rentrée.

Un soir, après son travail, elle ne rentre pas. Une disparition étrange, inexplicable et inexpliquée.

Ses parents, des gens sans histoire, sa petite soeur de 15 ans, Lindsay, ses amis, tous s’interrogent à tour de rôle (au fil des chapitres), tous sont interrogés par la police, dont l’enquête piétine rapidement.

Bien qu’on retrouve la voiture de Kim sur un parking, aucune trace de la jeune fille, et les semaines, les mois passent…

La mère se lance dans un « marathon » d’évènements médiatiques, tout pour retrouver sa fille plutôt que de déprimer à la maison. Le père se renferme sur lui-même, et Lindsay essaie d’exister au milieu de tout ça…

Encore un roman sur le désenchantement du « rêve américain », après ma lecture de « la passerelle » de Lorrie Moore.

Un roman d’atmosphère, subtil, où les sentiments des personnages comptent plus que la recherche de Kim, qui est là en toile de fond.

Une lecture très agréable.

(et oui, encore un roman des éditions de l’Olivier, mais je suis plutôt fan des publications de cet éditeur)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s