Lettre à mon ravisseur

Lettre à mon ravisseur

de Lucy Christopher

Editions Gallimard (Scripto), 2010

Un roman pour ados et adultes, insolite et prenant.

A l’aéroport de Bangkok, alors qu’elle voyage avec ses parents, Gemma, 16 ans, est abordée par un jeune homme, Ty, qui ne la laisse pas indifférente.

Elle accepte un café… et se retrouve quelques heures plus tard, dans une chambre, avec le vague souvenir d’un voyage cahotique.

Elle est dans une bicoque de fortune, en plein milieu du bush australien, prisonnière de Ty, sans parvenir à savoir ce qu’il attend d’elle précisément.

La peur, l’angoisse, la répulsion et la fascination se mêlent dans sa tête.

Elle tente de fuir, mais c’est inutile. Son ravisseur a tout prévu, et la nature, magnifique mais hostile à ceux qui ne la connaissent pas, sont là.

Un triller psychologique de qualité, sans violence physique, à l’intrigue pesante, comme l’atmosphère qui entoure Gemma.

Rien n’est simple, ni la vie quotidienne, ni le bien, ni le mal…

Déroutant, dérangeant, mais drôlement bien ficelé, ce roman aborde aussi le « syndrôme de Stockholm », qui frappe les personnes kidnappées, les amenant à « sympathiser » avec leurs ravisseurs. Même si c’est difficile à comprendre, le processus est bien décrit.

Un très bon moment de lecture, qui plaira aux ados pour les émotions fortes qu’il procure.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s