Pique et piques…

Mais qu’est-ce qu’elle fabrique ?

Et bien, des épingles pour assembler et coudre un tricot de « feignante »

(c’est à dire un ouvrage tricoté avec des aiguilles n°9 ou plus…, c’est tout moi, ça).

Eh oui, allez assembler un tricot à laaaarges mailles avec de simples épingles de couture… ça ne tient pas.

Ma mère utilise des piques à bigoudis en plastique, c’est parfait, mais… je n’ai pas de bigoudis !!!

Il existe de belles épingles en bambous, mais qui coûtent un bras, et qu’il m’aurait fallu, me connaissant, TOUT DE SUITE !

Alors, une idée de débrouille : des piques cure-dents, des perles, un peu de colle, et ça peut faire l’affaire !

L’idéal serait de poncer finement et vernir les piques, qui ont tendance à faire des échardes…

Mais ça ira bien pour ce tricot, à vous montrer bientôt…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s