Terrienne

Terrienne

de Jean-Claude Mourlevat

Editions Gallimard, 2011

Anne, 17 ans, recherche sa soeur.

Gabrielle, sa grande soeur adorée et complice, qui a disparu depuis plus d’un an, au lendemain de son mariage avec l’étrange Jens, qu’Anne n’a jamais apprécié…

Gabrielle, dont elle vient de recevoir un appel au secours étrange et angoissant, par l’intermédiaire d’un message sur les ondes de sa radio…

Alors elle part à sa recherche, un peu au hasard, avec de maigres indices, et va entrer dans un monde parallèle et angoissant, où les humains avec leur respiration, leurs émotions, sont une menace pour les habitants…

Virgil, un vieil écrivain en panne d’inspiration, va l’aider dans sa quête, ainsi que Bran, un attirant hybride…

Je n’en dis pas plus sur ce roman qui flirte dès le début avec le fantastique, voire même la science-fiction, tout en défendant de belles valeurs humaines : le droit à la différence, à l’amour, à l’amitié, à la liberté.

Un univers très particulier, original, un peu triste et grave, de beaux personnages, en évolution, toujours la belle écriture de Mourlevat. Intéressante aussi, la fin, totalement ouverte.

Un roman à partir de 14 ans, qui devrait, comme les précédents de l’auteur (la rivière à l’envers, le combat d’hiver, le chagrin du roi mort…), rapidement trouver son public.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Terrienne »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s