Archives mensuelles : juin 2011

Le jardin en juin

Peu de temps pour animer ce blog en ce moment, je prends quelques photos, mais je ne trouve pas un moment pour les poster !

Peu de nouvelles non plus de notre jardin, pourtant très bien cette année malgré la sécheresse !

Du coup, je m’aperçois que ces photos, qui ont déjà environ 15 jours, sont bien dépassées :

les salades sont bien plus grosses maintenant (voir la photo avec la cuvette bleue), certaines ont même monté.

nous avons cueilli une dizaine de courgettes et, ce soir, un concombre.

les épinards (3 plats cueillis) ont monté.

les pieds de tomates se sont bien développés.

Quant aux citrouilles et autres cucurbitacées, l’évolution est bien visible : nous serons envahis d’ici l’été !

Et après quelques petites récoltes, il n’y a plus beaucoup de framboises

Ce blog est très calme en ce moment…

Vous vous demandez peut-être pourquoi ?

Mais entre le jardin à arroser (sacrée pluie qui ne vient jamais ici) et les légumes à cueillir

(et stocker, cuisiner, …etc)

et ce petit détail mais pas des moindres… :

Eh oui, face à la pression de Mathurin,

au déluge de chats chez nos amis,

malgré le souvenir encore vif de notre Moustic,

et à cause de mon peu de volonté à résister à ce genre d’appel,

Galik

est arrivé chez nous il y a une semaine.

Tout petit chaton plus ou moins promis à l’abandon, il est probablement né sous une bonne étoile !!!

(mais bon, je n’ai pas fait grand chose cette semaine, avec ce micro-« miaouteur » toujours fourré dans mes jambes )

Amour, un roman « coup de poing »

Amour

d’Hanne Orstavik

Editions Les Allusifs, 2011

Jon, 9 ans demain, et sa mère Vibeke se sont installés il y a peu dans une petite ville du Nord de la Norvège.

C’est le soir. Jon sort pour vendre des billets de loterie. Vibeke sort pour aller à la bibliothèque, mais finalement, elle suit un homme rencontré sur la fête foraine…

Deux voix, deux narrateurs, qui se croisent et s’entremêlent, au fil des phrases, selon le choix de l’auteur qui alterne les personnages sans prévenir.

Cela donne un récit percutant, froid, déroutant, à l’image de ce paysage glacé, où les protagonistes ont du mal à se rencontrer…

Par petites touches, le fil de cette soirée se déroule, jusqu’au final à peine esquissé et pourtant dramatique.

Une autre facette de ses auteurs « du Nord » ; c’est toujours bien écrit, toujours séduisant, même si le mal-être vous gagne un peu à la lecture.

Un immense asile de fous

Ce pourrait être à la maison quelquefois, mais c’est ici le titre du dernier livre que j’ai lu !

Un Immense asile de fous

Récits d’un village anglais

de Louis de Bernières

Editions Mercure de France, 2011

Entre fictions et récits, une suite de portraits pour dépeindre les habitants d’un charmant village anglais, nommé Notwithstanding.

Ils sont anglais, donc ils sont charmants, loufoques, excentriques, un peu dingues même, mais attachants.

Il n’y a pas vraiment de fil conducteur, juste une succession de chroniques entre vrai et faux, mélange de souvenirs et d’histoires rapportées, faisant partie du folklore de tout village de campagne (anglais ou non).

Des personnages hauts en couleurs, beaucoup de tendresse dans les descriptions.

C’est plaisant à lire, même si je m’attendais à plus d’originalité et un peu moins de longueurs.

Cela reste un bon moment de lecture, qui peut même se fractionner pour le déguster à petites doses.

 

Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait part de mes lectures sur ce blog (j’ai dû en « zapper » quelques unes) ; il faut dire que je viens de lire une dizaine de bouquins pour la jeunesse, dont aucun ne m’a paru vraiment très intéressant à chroniquer.

Mon retour au scrapbooking !

Et oui, dur constat : je ne PEUX pas tout faire dans mes journées de 24h !

Petite envie de renouer avec le scrap

(rien produit depuis mes derniers cadeaux de Noël !), surtout lorsque j’ai vu que les photos en attente dataient de… 2009 !!!!

Aaarggh ! Bonjour le retard dans mes albums !

Limite découragée par l’ampleur de la tâche, j’ai donc pioché au hasard dans mes photos, pour produire un petit album (pas vraiment un mini par son format, mais un peu un mini-album par sa conception et le nombre de photos qu’il contient).

J’ai eu envie de récup (Noooonnn ? !!!), et surtout envie d’essayer le bidouillage façon mix-media.

Résultat : ce n’est pas trop mal, mais je ne suis pas très douée pour le « barbouillage », le mix-media flirte vraiment avec l’art du dessin et de la peinture, et je n’ai pas vraiment de dispositions…

Pourtant, j’ai bien envie de recommencer, car j’aime bien le mélange de supports, les multiples volets, le mélange de papiers jaunis et illustrés…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Base de l’album :

du carton ondulé (récup de superbes emballages Ikea !)

un cahier de brouillon ancien mais neuf récupéré à la déchetterie (j’en ai d’autres, grâce à mon beau-père, hé hé…)

du papier Canson,

des embellissements divers, récupérés dans des catalogues, sur internet, dans le très chouette magazine de scrap « Histoires de pages », sur une affiche de la Poste….

des tampons (chinés) ou de scrap,

et bien-sûr, des perles, des feutres Posca ou encre-gel, des encreurs, des pochoirs Coluzzle, un cutter etc…