Un immense asile de fous

Ce pourrait être à la maison quelquefois, mais c’est ici le titre du dernier livre que j’ai lu !

Un Immense asile de fous

Récits d’un village anglais

de Louis de Bernières

Editions Mercure de France, 2011

Entre fictions et récits, une suite de portraits pour dépeindre les habitants d’un charmant village anglais, nommé Notwithstanding.

Ils sont anglais, donc ils sont charmants, loufoques, excentriques, un peu dingues même, mais attachants.

Il n’y a pas vraiment de fil conducteur, juste une succession de chroniques entre vrai et faux, mélange de souvenirs et d’histoires rapportées, faisant partie du folklore de tout village de campagne (anglais ou non).

Des personnages hauts en couleurs, beaucoup de tendresse dans les descriptions.

C’est plaisant à lire, même si je m’attendais à plus d’originalité et un peu moins de longueurs.

Cela reste un bon moment de lecture, qui peut même se fractionner pour le déguster à petites doses.

 

Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait part de mes lectures sur ce blog (j’ai dû en « zapper » quelques unes) ; il faut dire que je viens de lire une dizaine de bouquins pour la jeunesse, dont aucun ne m’a paru vraiment très intéressant à chroniquer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s