Archives mensuelles : juillet 2011

Petits cadres au crochet

Oui, je sais, à mes heures, je ne crains pas le Kitsch !!!

Mais finalement, je trouve que ça ne rend pas si mal !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cadres au crochet :

un nombre X de mailles chainettes (calculer quand-même un minimum : 2 fois une longueur et une largeur),

fermées en cercle par une maille coulée.

On continue en doubles-brides, avec « 2 doubles-1 maille en l’air-2 doubles-brides » dans chaque maille serrée d’angle.

On termine soit par un rang de doubles-brides d’une autre couleur, soit par un rang de mailles serrées, selon le résultat voulu.

Le cadre est mis en forme et collé

(ouais, c’est un peu limite la colle, mais c’est rapide…) sur une chute de carton-plume (ou carton-mousse) noir.

Dans un angle : une pastille au crochet et/ou un bouton.

La photo est également collée au centre.

De la déco rapide, destinée à être changée souvent (quand le Kitsch sera passé de mode !)

Ces cadres ont rejoint mes étagères à tableaux dans la cuisine, pour mettre en valeur quelques bébés de notre entourage…

Des amies de toujours

Des amies de toujours

de Jennifer Weiner

Editions Belfond, 2011

A 33 ans, Addie Downs mène une vie bien rangée : orpheline depuis longtemps, ancienne « grosse » complexée, elle ne sort que très peu de chez elle, et a organisé sa vie autour de son travail de dessinatrice, en faisant une croix sur une éventuelle vie de couple.

Mais quand son ancienne (et unique) meilleure amie Valerie débarque chez elle après 15 ans de silence, c’est l’imprévu qui déboule aussi : lors d’une réunion d’anciens du lycée, Valerie a renversé Dan, l’homme qui avait en partie brisé leur adolescence…

L’a-t-elle tué ? De toute façon, il ne faut pas compter sur la fantasque Valerie pour se rendre sans faire d’histoires…

Adieu les contraintes, les voilà parties toutes le deux pour un road-movie digne de Thelma et Louise !

Un roman agréable à lire, idéal pour l’été ou, d’une manière générale,  les vacances, même sous la pluie 🙂 !

Entre comédie et intrigue, à quoi ça tient, finalement, l’amitié ?

Bidouillage au crochet

Alors ça, c’est vraiment du bidouillage !

D’ailleurs, le résultat est… plus que bof !

Je suis partie de l’idée que je voulais crocheter autour de bracelets en métal, ces fameux semainiers comme j’en avais quand j’étais petite…

Sauf que : impossible de remettre la main dessus. Difficile à croire, mais j’ai dû le jeter (dingue…)

Donc, j’ai eu l’idée de créer un cercle avec un fil de fer fin. Plusieurs difficultés…

1 – et la principale : impossible de faire un cercle parfait, c’est tout moche-tordu.

Dire que je « bave » littéralement devant les créations en fil de fer de Trois fois rien… Elle n’a pas à craindre ma concurrence !!

2 – fermeture du cercle, donc bouts de fil de fer qui dépassent… Plus ou moins résolu avec une perle.

3 – crochetage ; ça, ça va.

4 – rendu final : bououuuuh ! c’est moche, tordu, le crochetage aussi se tortille….

Verdict : c’est faisable, ça peut être bien, mais il faut que j’écume les brocantes pour trouver des bracelets fins, en métal ou plastique, à quelques centimes, car, bien sûr, pour que ce soit drôle, il faut que ce soit de la récup 🙂 !!!

Quelques images pour vous bidonner…

 

J’ai laissé tomber pour l’instant.

Je suis toujours dans le crochet

(le bricolage le plus facile à transporter, prendre quelques minutes, laisser deux jours entiers, reprendre… en ces temps très occupés),

mais j’ai trouvé une autre idée…

Mais non… ce n’est pas l’été !

C’est juste une blague !

Ces photos, c’était quand on y croyait encore, fin juin…

J’espère que nous n’avons pas mis la piscine en route juste pour cette baignade-la…

Le (presque) jumeau…

Après Galik est arrivé…

Albus !

Un chaton à peu près du même âge que Galik, que nous avons depuis 2 semaines.

Il lui ressemble beaucoup, mais pas complètement : des yeux plus verts, un corps plus longiligne, un pelage plus court mais plus doux.

Albus : les « aficionados » d’Harry Potter y reconnaîtront le sage Dumbledore, que nous avons cru voir aussi en ce chaton beaucoup plus calme et serein que Galik.

Mais finalement, au bout de 2 semaines, il n’est pas si raisonnable que ça, bien que plus câlin que son copain.

Après un ou deux jours de « passes d’armes », ils sont maintenant comme larrons en foire, surtout pour grimper après les portes quand on tarde à ouvrir, ou pour trouver une fenêtre ouverte ou un lit accueillant…

J’ai maintenant une machine à ronronner en stéréo…

Le Jardin en juillet

Enfin ! Je « vole » quelques minutes de mon temps pour trier mes photos et poster un peu sur ce blog !

Décidément, l’été n’est pas de tout repos !

Le jardin est un peu au ralenti, la faute à cette météo pour le moins curieuse et inattendue.

Il a crevé de soif et de chaleur pendant plusieurs mois, et depuis deux semaines, nous nous prenons des « seaux » de flotte impressionnants ! Sans oublier la chute des températures, qui met les plantes au ralenti.

Les récoltes, qui étaient plutôt bien parties, vont en souffrir forcément.

Nous avons pas mal de tomates, et plutôt des grosses, mais peu ou pas de nouvelles fleurs, ou alors elles coulent : après les premières récoltes, que nous dégustons à leur juste valeur, je pense que nous n’allons pas remplir nos réserves de conserves pour l’hiver…

Idem pour les citrouilles : sur un pied, une douzaine de grosses citrouilles l’année dernière. Cette année : 3 citrouilles et plus d’autres fleurs !

En revanche, de nombreux potimarrons et courges-spaghetti, sur des pieds qui ont repoussé tout seuls… de quoi vous dégoûter…

Les haricots verts, après un bon démarrage, se font attendre ; la pousse est lente, mais nous en mangeons toutes les semaines.

Sur les choux, après les pucerons, les chenilles : récolte quand-même de 3 belles têtes de brocoli, et de 3 choux-fleurs.

Les courgettes, concombres et cornichons « donnent » bien, ce sont quand-même des légumes sans souci.

Les salades, plants d’endives et de poireaux sont OK.

Quant aux pommes de terre, je vous laisse apprécier sur les photos les spécimens plutôt corrects que nous avons déjà déterrés pour la consommation courante !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous admirerez au passage mes tomates cerises (la récolte a commencé), plantées cette année en guise de fleurissement dans un ancien abreuvoir devenu jardinière.

Et notre jachère fleurie, qui revit avec la pluie de ces derniers jours : cela fait au moins des heureux !

Des nouveautés pour la jeunesse

Pffff ! que le temps passe vite ! Plus le temps de bricoler, juste le temps de jardiner (surtout d’arroser, grrr !), récolter, cuisiner, et quand même, quand même… de lire (tard le soir et tôt le matin) !

Bon, ce sont des lectures un peu « obligatoires », pour le boulot (il faut bien préparer l’automne !), mais parmi celles-ci, il y a quelques trucs vraiment chouettes.

Par ordre croissant, selon l’âge du lectorat supposé :

Ma liste géante de cadeaux

de Ken Spillman

Editions Rageot (Petit roman), 2011

à partir de 6 ans

Tom prépare sa liste de cadeaux pour son anniversaire, mais, malgré un nombre impressionnant de souhaits (325 !), au grand désespoir de sa Tante Lyn, il n’y a pas un seul livre… Normal, Tom en a déjà un et ça lui suffit grandement.

C’est ce qu’il croit, en tout cas…

Un petit roman rigolo sur le thème jamais assez rebattu de « dans les livres, on trouve tout tout tout » !

*****

Un si parfait mensonge

de Dominique Boéno

Editions Milan (Poche cadet), 2011

à partir de 8 ans

Lucas et sa famille ont accueilli et élevé Tobi, un jeune labrador, en attendant qu’il rejoigne le centre de dressage. En effet, Tobi est en « famille d’accueil » avant d’être dressé pour devenir chien-guide d’aveugle.

Lucas le sait bien, il va devoir se séparer de Tobi, mais c’est trop dur. Alors, malgré la culpabilité, il va mentir et cacher Tobi.

Bien sûr, tout ne va pas se passer comme prévu…

Un bon petit roman sur un thème original, avec une fin réaliste et non à l’eau de rose. C’est la vie, la générosité, le partage… et en plus, facile à lire, avec un petit suspense.

*****

Le Chaton de Mathilde

d’Alice Hulot

Editions Rageot (Poche, série le cartable vert), 2011

à partir de 8 ans

Mathilde découvre un beau cartable vert tout neuf sur le dessus d’une poubelle. Et comble de surprise, ce cartable parle !

Le prétexte à de multiples péripéties et aventures.

Sans prétention, rigolo, une petite lecture facile qui ne laissera pas de traces mémorables mais se lit facilement, avec une touche de magie en plus, ce qui n’est pas si fréquent pour cette tranche d’âge !

*****

La Balle de match, une aventure de Tonton Zéro

de Roland Fuentès

Editions Syros (mini syros), 2011

à partir de 8 ans

Rémi doit assister à une énième partie de tennis entre son oncle Zéro et son meilleur ami Ray. Il sait déjà que son oncle, malgré sa persévérance et son inaltérable enthousiasme, va perdre à plates coutures.

Sauf qu’aujourd’hui, les choses durent plus longtemps…

Il y avait déjà eu « Tonton Zéro » du même auteur, et on retrouve dans ce très court récit le même humour décalé et pince-sans-rire. Très bien !

*****

Une histoire de fous

Luc Blanvillain

Editions Milan (poche cadet), 2011

à partir de 12 ans

Un héros narrateur décalé, Bastien, collégien, ses deux amis rencontrés par Internet, et choisis pour des raisons bien précises : ils doivent à eux trois, grâce à leurs talents respectifs, résoudre le mystère de « Madame ».

Mais qui est « Madame » ?

Comment résumer ce roman ????? C’est un OVNI littéraire, roman de 120 pages, entre le fantastique, le policier, l’aventure, le récit décalé et humoristique !

C’est loufoque, on y croit ou pas, comme le dit si bien Bastien, mais jusqu’au bout on s’attache à l’énigme et à ces personnages bizarres.

C’est recherché, plutôt intéressant. A nous de lui faire trouver son public…

*****

La Fille sur la rive

d’Hélène Vignal

Le Rouergue (DoAdo), 2011

à partir de 14 ans et pour tous

Nour est une fille différente. A bientôt 14 ans, et contrairement au reste de la population, elle se pose beaucoup de questions sur le monde clos où elle vit, sur ce fleuve interdit mais qui l’attire, sur toutes les règles qui régissent la société.

Que doit-elle faire lorsqu’elle est témoin d’évènements cachés ?

Encore un récit sur la prise de conscience face à une société dictatoriale, thème très en vogue dans la littérature ados. Et pourtant, ce court roman (58 p.) est intéressant, pas lourd du tout, presque envoûtant, avec une fin ouverte…

*****

La première fois, nouvelles

8 auteurs différents

Gallimard (Scripto), 2011

Ados et adultes

La couverture ne laisse aucun doute sur ces « premières fois ». Il s’agit bien du 1er rapport sexuel !

Rien de « documentaire » dans ces 8 nouvelles, ni de « trash », ni de trop explicite, surtout des situations tout en nuances pour balayer un large éventail de « possibles » :

Passer une nuit complète avec Tara, ou se préparer pour LE match décisif de l’année ?

Assumer (ou pas) son homosexualité, et les conflits et problèmes que cela engendre.

Mentir et « emballer » une belle lycéenne plus âgée que soi.

Affronter la misère, avec la prostitution comme seul choix dans l’Angleterre du 19e siècle.

Se confronter aux traditions de son peuple d’origine…

Un très bon recueil, ni lourd, ni complaisant, ni moralisateur.

*****

Forgotten

de Cat Patrick

Editions de la Martinière, 2011

Ados-Adultes

Depuis l’âge de 6 ans, Lili se réveille chaque matin en ayant tout oublié de sa vie d’avant.

Elle ne se souvient que des choses et des gens dont elle a des « flash » dans l’avenir.

Grâce à sa mère et à sa meilleure amie, elle s’est organisé pour tout dissimuler et vivre le plus normalement possible, à l’aide aussi de son précieux carnet où elle note TOUT ce qui lui arrive de particulier, et tout ce qu’elle doit faire le lendemain.

Le jour où elle rencontre Luke, le type le plus « canon » du lycée, il ne faudrait surtout pas qu’elle l’oublie !

Mais peu à peu, cela devient difficile de lui cacher son « handicap ». Et d’ailleurs, d’où lui vient ce problème ?

Passé, présent et avenir sont mêlés pour trouver la solution de l’énigme…

Un bon suspense, un roman qui parle d’amour et d’amitié, de secret de famille, de responsabilité, une réflexion sur le fait de changer ou non l’avenir…

Très bon roman, qui vous tient en haleine jusqu’au bout.

*****

Bon, il me reste quelques nouveautés jeunesse à lire avant les vacances.

Après, à moi ma PAL (ou Pile à Lire pour les initiés) de livres à-lire-rien-que-pour-moi-et-que-j’empile-depuis-un-moment-en-louchant-régulièrement-dessus !