Archives mensuelles : octobre 2011

Souvenir d’une belle journée

Fin des vacances de Toussaint,

et une journée « pélerinage » en famille à Beaubery (71).

Traditionnelles photos-souvenirs au monument de la Résistance

(ah ! le maniement des canons par les plus petits de la famille… je l’ai fait aussi… autrefois !!)

et une petite visite aux belles vaches de la Maison du Charolais !

Pffff ! Que le temps passe vite !

Pas d’article sur ce blog depuis un certain temps, beaucoup à faire et à dire, pourtant…

D’abord, la routine a été un peu chamboulée par « un évènement indépendant de ma volonté »

Une cheville luxée, une petite organisation à revoir… ma foi, on s’arrange toujours

(surtout les chats, jamais en retard pour trouver une bonne place pour la sieste…)

Le plus embêté est bien Cyprien, qui enrage de « béquiller » pour encore quelques semaines…

*****

Puis, il y a eu la suite des récoltes du jardin…

 

 

*****

Maintenant, il y a…

la préparation des cadeaux de Noël, donc… héhéhé : PAS D’IMAGES !!!

Lectures du moment

Pas son genre

Philippe Vilain

Editions Grasset, 2011

L’idée était prometteuse : un intellectuel, prof de philo, tombe amoureux d’une jeune coiffeuse sans instruction. Ils n’ont rien en commun, et pourtant ils s’aiment. Pourtant, trop de choses les opposent.

Ce roman est bavard, il se veut un brin intello, comme son héros, qui analyse sans fin ce qui lui arrive. A force, cela nuit au récit, je trouve. Ou alors, je n’ai pas su apprécier…

*****

Le Caveau de famille

de Katarina Mazetti

Editions Gaïa, 2011

Sur la même thématique que le roman précédent, mais sans aucune comparaison possible quant à la qualité : la suite (et c’est toujours aussi BIEN) de « Le mec de la tombe d’à côté« .

On retrouve Désirée, la bibliothécaire et Benny, le paysan, toujours aussi différents, toujours aussi inexplicablement amoureux.

Au programme, après moult ruptures et retrouvailles : avoir un enfant.

Humour, amour et usure de la vie quotidienne, tout y est…

C’est toujours aussi génial, plein d’ironie et de cynisme, et pourtant plein de tendresse pour les personnages.

Les deux tomes sont à dévorer de toute urgence, si ce n’est déjà fait…

Roman Coup de coeur

Boris Vian disait :  « l’humour, c’est la politesse du désespoir« .

Cette citation résume bien ce très court et très bon roman :

Série grise

de Claire Huynen

Editions du Cherche-Midi, 2011

Le narrateur est un vieil homme au caractère bien trempé, qui a planifié la fin de sa vie en entrant à la résidence Mathusalem, une « maison de repos pour adultes valides », afin d’être débarrassé des contingences matérielles.

Il ne lui reste plus qu’à étudier, presque en scientifique, « les vieux », ses semblables, dont il connaît de l’intérieur tous les défauts et les travers.

Un regard acerbe, de la lucidité, de l’ironie, de l’humour très noir, et beaucoup de sensibilité sous tout cela…, pour un petit roman bijou sur la difficulté de vieillir en toute dignité et en toute liberté.

Ce roman est génial, même si on en prend plein la figure.

Rattrapage de couture

Je ne sais pas si vous souvenez de ça…

dont je parlais ICI,

Mais moi, je l’avais toujours sous le coude, comme une « couture-boulet« , car c’était informe en l’état…

Après moult cogitations, essais, j’en ai déduit que j’étais nulle pour faire des hauts de vêtements.

J’ai donc pris les grands moyens :

Un tee-shirt de la bonne couleur.

Le couper au niveau de la poitrine,

découdre le bas de la tunique-boulet,

adapter l’un sur l’autre,

customiser les manches du premier avec des morceaux de la seconde,

Récupérer quelques petits cercles pour parfaire la déco,

et voilà

La tunique-tee-shirt à gros pois-petits pois

 

Bon, la photo est nulle, mais cette fois, c’est plus réussi, ça me plait et c’est portable !!!

Je vous promets une photo « sur la bête »,

dès qu’il fera plus frais (en ce moment, c’est plutôt débardeur…, pas trop vite, donc, quand-même !),

et que j’aurais un photographe sous la main…

Les Yeux au ciel, roman

Les Yeux au ciel

de Karine Reysset

Editions de l’Olivier, 2011

A l’occasion de l’anniversaire de leur père, Achille, Lena, Merlin et Stella se retrouvent avec conjoints et enfants dans la villa familiale du bord de mer.

Une intrigue très classique pour une observation assez fine de la famille et des rapports entre ses membres, des secrets/non-dits/ombres…

Qu’est-ce qu’être parent ? Quand cesse-t-on d’être un enfant ?

Un bon moment d’une  lecture aisée.