C’est le printemps de la BD au BDD !

Je viens de faire une « cure » de BD, pour changer un peu… Et il y en a pour tous les goûts !

*****

Quatre soeurs, volume 1 : Enid

de Malika Ferdjoukh, ill. Cati Baur

Editions Delcourt, 2010

Lue depuis déjà pas mal de temps, cette BD est l’adaptation du premier tome de la série de romans du même nom de Malika Ferdjoukh.

Une bonne adaptation, fidèle et intéressante, malgré un récit forcément condensé par rapport au roman.

A travers l’histoire de la plus jeune des sœurs, Enid, c’est toute cette fratrie (de sœurs uniquement !) que l’on découvre. Une famille attachante, loufoque et soudée face à l’adversité (les parents sont décédés et c’est un peu la débrouille avec une maison, personnage à part entière d’ailleurs, qui part en déconfiture).

Une série prometteuse, j’attends la suite.

Public : pour tous dès 10-12 ans.

*****

Château de sable

de Pierre Oscar Levy, ill. Frederik Peeters

Editions Atrabile, 2010

Une plage, l’été. Arrivent à tour de rôle 13 personnages, dont le destin va basculer face à un événement fantastique…

Cette fable un peu dérangeante est géniale. Face à un destin en accéléré, les personnages vont se révéler peu à peu, et tous les travers de la société sont représentés.

Je n’en dis pas plus volontairement, car le récit est « scotchant », la fin aussi, donc à vous de le découvrir ! Une réussite !

Public : adultes

*****

Un coin de ciel bleu

tome 1 : l’odeur du foin

tome 2 : le bruit des pas dans la neige

de Jarry, Deplano et Fabris

Editions Delcourt, 2009-2011

Une série BD humoristique, avec des gags d’une page, tranches de vie de bobos de la ville (Papa, Maman et la fillette), qui découvrent la vie à la campagne.

Dans la veine du « Retour à la terre », de Manu Larcenet, que j’adore , mais en beaucoup plus léger.

En tout cas, très agréable à lire et j’ai beaucoup ri !

*****

La princesse du sang (2 volumes)

de Cabanes et Jean-Patrick Manchette

Editions Dupuis (Aire libre), 2009

Un récit policier de bonne facture, adaptation d’un roman de Manchette.

C’est plutôt bien, mais j’ai moins accroché, par goût tout simplement.

*****

Le Dernier brame

de Jean-Claude Servais

Editions Dupuis (Aire libre), 2011

Une histoire mêlant nature, fantastique, onirisme et tourments d’un écrivain en panne d’inspiration. On retrouve les thèmes chers à Servais, mais ce n’est plus aussi bon qu’au temps de « Les Saisons de la vie » ou bien de « La Tchalette ».

Le dessin est toujours aussi beau, très soigné, réaliste, mais l’histoire m’a beaucoup moins plu. Il vaut mieux relire les titres du début.

*****

Les Lumières de la France, vol. 1 : la comtesse Eponyme

de Joann Sfar

Editions Dargaud, 2011

L’époque des Lumières en France, cette fin du 18ème siècle pleine de promesses et de contradictions, avec des personnages « ébouriffants » !

La Comtesse qui s’ennuie auprès de son philosophe de mari,  et qui s’encanaille volontiers avec les domestiques (à condition quand même qu’ils restent à leur place, non mais ! ).

Le mari qui se pose des questions sur l’esclavage, mais ne souhaite tout de même pas perdre sa fortune acquise dans le commerce triangulaire…

L’histoire vue par Joann Sfar, et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça décoiffe à fond !

C’est truculent à souhait, ça passe ou ça casse, moi, j’ai bien rigolé et j’attends la suite !

Public : adultes

*****

Frenchman

de Patrick Prugne

Editions Daniel Maghen, 2011

Un petit bijou dessiné à l’aquarelle, c’est superbe !

L’histoire de deux amis normands, au début du 19ème siècle, l’un noble, l’autre fils de paysans, embarqués malgré eux en Louisiane, du temps où la France possédait ce territoire encore dangereux, car non « pacifié »…

Une belle histoire, des illustrations somptueuses, un tel régal que j’aurais souhaité une suite !

public : adultes

Du même auteur : Canoë Bay, tout aussi bien.

*****

En attendant que le vent tourne

de Blaise et Robin Guinin

Editions Casterman, 2011

Jolie petite histoire d’enfants qui découvrent la vengeance, la culpabilité et la contradiction des sentiments.

Sous ces airs enfantins, c’est une BD pleine de finesse, dans laquelle chacun peut trouver son compte.

Lisible dès 10 ans, et pour tous ensuite.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s