Archives mensuelles : décembre 2012

Les cadeaux de Noël 2012 (3)

Cet automne, pour préparer Noël, il y eut… beaucoup de crochet !!!

(Je vous préviens tout de suite : les couleurs des photos sont NULLES, la faute à la météo « pourrie » d’avant Noël !!!)

*****

Sur le même modèle de granny

(trouvé sur le blog « Made in my little home » : clic-clic)

Un snood rouge

(oui, rouge, bien rouge fraise, et non fuchsia comme sur les photos, pfff…)

snood au crochet

snood grannies au crochet

et

une écharpe bleue

écharpe granny crochet

des grannies pour une écharpe

C’est bien le même granny, seule la grosseur de la laine change et cela donne des ouvrages bien différents.

Le snood, tricoté en plus fin, est plus souple ; l’écharpe, elle, est peut-être plus chaude…

Les cadeaux de Noël 2012 (2)

 Voilà, les fêtes sont passées, et les cadeaux cuvée 2012 peuvent être dévoilés !

Deux petites cartes pour offrir de l’argent

d’une manière plus originale…

Du papier Canson, des tampons de Noël (origine inconnue),

des encreurs, des restes de ficelle dorée,

des perforatrices rondes pour le bonhomme,

quelques étoiles qui brillent,

des ciseaux, de la colle… et des billets !!!

Les cadeaux de Noël 2012 (1)

Voici la fin des pages de l’album scrap offert pour Noël à mes parents.

« Cousins »

où l’on voit Mathurin très courtisé par ses jeunes petits-cousins !

scrapbooking page multi photos

(papier Canson, calque de couleur Toga, alphabet Colluzzle, diverses perforatrices pour les décos.

les deux photos « mattées » sont mises en avant à l’aide de pastilles en mousse adhésives)

*****

Cette dernière page est réalisée avec une photo un peu floue, pleine de défauts (cadrage, etc…),

mais elle me tenait à cœur car on y voit une partie de la « lignée » familiale…

page scrap "générations"

(papier bristol et du net, perfo frise de marque inconnue,

décos adhésives également de marque inconnue, déco du net re-bricolée)

*****

voici aussi le centre de la page de couverture (album Toga noir)

page de couverture album scrap Toga

(papier du net, décos idem ! Fleurs découpées dans du Canson et encrées)

et la photo est floue !!!!!

et l’album est déjà emballé (donc pas d’autre photo possible) !!!!!

Je suis désolée pour cet article « bricolé » 😦

Et…

JOYEUX NOËL A TOUTES ET TOUS !

Cadeau d’anniversaire

Eh oui, il arrive qu’un anniversaire soit juste avant Noël…

Alors, pour marquer le coup, un petit album scrap, pour ma nièce.

C’est un album à compléter par l’intéressée, qui y mettra ainsi sa touche perso par les photos.

couverture mini album

couverture mini album

La couverture est en feutrine, ainsi que les décos.

Le « grigri » est amovible et fait maison (perles, fil à broder et cie).

Les pages intérieures sont en cartonnage épais (récup d’imprimerie),

et papiers scrap Lidl et autres,

et décorées de masking tape, de décos du magazine « Histoires de pages », de brads…

Deux pages permettent d’insérer les photos, comme dans des cadres photo.

Il y a également une demi-page d’un papier imprimé,

pour « casser » le rythme de la mise en page…

Rien que du très simple, car, bien sûr, j’étais « à la bourre »… !

Album scrap, bientôt la fin…

« Jouer »

page scrapbooking européen "jouer"

Une page très « scrap européen »,  un brin « graphique »…

(photos découpées à l’aide de pochoirs, papiers Canson et chutes de papier peint,

alphabet Toga, feutre Posca blanc)

détail page scrap avec pochoirs "jouer"

Un scrap épuré, finalement très économique, mais que j’aime bien…

 

Lectures du moment

Bois Sauvage
De Jesmyn Ward
Editions Belfond, 2012

20121216-211152.jpg

Etat du Mississippi, 10 jours avant l’arrivée de l’ouragan Katrina.
Une famille noire se raconte à travers la voix d’Esch, une adolescente de 14 ans.
Il y a Randall, l’aîné, brillant au lycée, et qui tente de décrocher une bourse pour continuer ses études ; Skeet, le cadet, qui ne vit que par et pour China, sa chienne pitbull, qu’il fait combattre dans l’espoir de rapporter un peu d’argent à sa famille ; Junior, le petit dernier, dont la naissance coïncide avec la mort de la mère ; le père, qui fait ce qu’il peut, quand il n’est pas complètement saoul ; et puis il y a Esch elle-même, qui découvre qu’elle est enceinte, et qui ne se fait aucune illusion quant au père du bébé, bien qu’elle en soit très amoureuse… Le dernier personnage pourrait être l’ouragan, dont on sait déjà, nous lecteurs, qu’il sera dévastateur et pire que tous les précédents…
Une écriture violente, hachée, très belle dans son genre, pour tenter de nous faire toucher du bout du doigt ce qu’est le quotidien de cette classe sociale-là, dans les Etats-Unis d’aujourd’hui. On est loin du rêve américain…
Ce roman bouleversant a reçu le National Book Award, prestigieux prix littéraire aux Etats-Unis. Une récompense méritée.

*******

Un repas en hiver
d’Hubert Mingarelli
Editions Stock, 2012

un_repas_en_hiver

Pologne, 1944. Trois soldats allemands, qui n’en peuvent plus de fusiller des Juifs tous les jours, demandent à partir « à la chasse ». Cette journée sera pour eux un répit, dans le rythme effroyable des journées de fusillades. Il fait un froid polaire, mais cela ne fait rien, tout vaut mieux que rester au camp.
Pourtant, « la chasse », c’est la chasse aux Juifs… Ils vont d’ailleurs en débusquer un, planqué dans les bois. Sur le chemin du retour, ils s’arrêtent dans une maison abandonnée, pour se faire à manger.
Un repas improvisé, préparé avec les moyens du bord, grâce à un feu de fortune, mais un repas qui restera dans leur mémoire, surtout avec l’arrivée parmi eux d’un Polonais antisémite…
Un roman glaçant, dans l’intrigue et dans l’atmosphère, mais un roman bouleversant, pour approcher un peu, si tant est que ce soit possible, ces hommes ordinaires qui furent confrontés à l’horreur.