Archives mensuelles : mai 2013

Bricolette pour quelques fleurettes…

… en papier bien sûr !

bricolage déco avec de la récup

Toujours du bois flotté pour le socle,

des pages d’un vieux livre de poche pour les fleurs,

du fil de modiste pour les tiges.

bricolage déco avec de la récup

fleur en pliage récup pages de livre de poche

Rien d’original, j’ai déjà fait pas mal de fleurs sur ce modèle,

mais le résultat est correct.

En fait, je ne m’en lasse pas…

(il ne faut pas grand chose pour m’amuser, hein 🙂 !)

Bon, pour les photos à l’éclairage « pourri »,

je ne suis pas responsable de la luminosité de ce printemps, n’est-ce-pas ?

Publicités

Scrap : un album rapide

Sur un album du commerce (marque ???),

un peu de scrap

(très léger, le scrap, rapide et sans trop de chichis…!),

pour un petit cadeau à faire…

mini album scrap Bretagne 2013

Souvenirs condensés

de nos derniers séjours en Bretagne et à Nantes…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pas facile de scraper sur de si petites pages d’un album tout prêt…

Quand on crée un mini-album de bout en bout, on peut jouer sur les pages de fond dès le début.

Là, il faut faire avec des pages de même couleur, ne pas trop surcharger en épaisseur…

Mais le résultat reste correct, puisque mon critère principal était d’aller vite !

Une carte pour dire merci

Oui, une petite carte « scrapée »,

pour remercier une collègue qui s’en va,

après 5 ans avec l’équipe…

Snif…

Alors, un peu de couleurs printanières pour contre-balancer notre humeur !

carte scrap Merci

Tag « Histoires de pages »,

lettres EK Success,

tampon fleur et papier de marques inconnues,

feutre Posca blanc.

Le jardin aromatique prend forme…

Des plantations,

des transplantations,

des semis…

il manque encore un peu de déco…

semis et plantations plantes aromatiques

semis et plantations plantes aromatiques

aménagement d'un jardin aromatique

aménagement d’un jardin aromatique

Semis de persil et basilic (mes semis en intérieur ne sont pas terribles…),

plantation de sauge, de thym, de thym-citron, de camomille, de ciboulette

(certains plants étaient dans le jardin et menaçaient de prendre trop de place).

La cloche de verre ancienne est sortie du grenier,

mais monsieur tremble pour elle

(j’ai cassé sa jumelle il y a déjà de nombreuses années et il s’en souvient encore 😦 …)

 

 

Lectures du moment

Beaucoup de lectures ces temps-ci, pour les adultes, pour la jeunesse, mais je m’aperçois que je n’en ai pas gardé trace et que ma mémoire (surchargée) de bibliothécaire me fait défaut !

Sans doute peu de choses vraiment marquantes…

Voici en tout cas le dernier en date :

Les accusées

Charlotte Rogan

Editions Fleuve noir, 2013

lesaccusees

1914, un naufrage au milieu de l’Atlantique. La ressemblance avec le Titanic s’arrête là pour virer au mystère : y a-t-il eu des meurtrières parmi les naufragées ou la fin justifie-t-elle les moyens ?

L’histoire est racontée par Grace Winter, une jeune mariée rescapée du naufrage. Dans son récit à postériori, on sait dès le début qu’elle est accusée de meurtre. Mais qu’en est-il vraiment ?

L’intrigue peut faire penser à une intrigue policière, mais c’est surtout un roman autour de la psychologie des différents personnages, plongés bien malgré eux dans un monde clos et hostile…

C’est intéressant aussi sur la condition de la femme au début du 20ème siècle, coincée entre le poids des traditions et un désir d’émancipation bien légitime qui verra une évolution avec la première guerre mondiale et le départ (ou la disparition) de beaucoup d’hommes.

Agréable à lire, original de par son sujet, mais avec quelques défauts et quelques longueurs, on attend la fin, même si l’intérêt n’est pas forcément dans le dénouement.

Et j’ai gardé celui-ci pour la fin car c’est un « diamant » :

Les pays

Marie-Hélène Lafon

Editions Buchet-Chastel, 2012

les-pays-de-marie-helene-lafon-buchet-chastel

Claire raconte : son enfance dans le Cantal, sa famille paysanne, l’immuabilité de la campagne, des traditions, l’impression de ne pas toujours faire partie de ce monde-là… et pourtant sa vie y est ancrée. Et puis, le départ pour l’internat, le lycée, puis les études supérieures à Paris, la découverte de la ville, et le désir d’y rester…

Très difficile de résumer ce court roman, si intense, si beau, dans lequel bien sûr, vous l’aurez compris, ce n’est pas l’action qui prime, mais l’introspection.

J’ai eu un énorme coup de cœur pour ce livre (en grande partie autobiographique), et son auteur ! L’écriture est magnifique, c’est beau, limpide, touchant, juste…

Le vocabulaire est recherché mais rien n’est difficile, c’est juste le bon rythme, qui prouve que l’auteur a cherché le bon mot pour chaque phrase, sans que le résultat ne soit lourd.

C’est un roman qui fait prendre conscience qu’il existe plein de gens qui écrivent, souvent pas mal, quelquefois très bien, mais qui écrivent, et à côté, de véritables écrivains.

Marie-Hélène Lafon est un(e) grand(e) écrivain(e).

A lire absolument !!!

En tout cas, pour moi, c’est le meilleur roman lu depuis plusieurs années.

Je me suis réservée un autre roman de cet auteur : « l’annonce ». J’attends avec impatience de le lire.