Archives pour la catégorie Travaux cuisine

L’aspect des vieux murs…

Après avoir refait tous les murs de la cuisine à neuf, placo, enduit etc…,

voilà qu’en passant le vernis sur l’enduit, et en attendant que ça sèche,

les effets nous plaisent bien,

et nous avons la nostalgie des vieux murs…


Oui mais  voilà, passé le temps de séchage, le mur redevient d’un beau beige uniforme…

Alors, nous voilà repartis pour de multiples essais, afin de (peut-être) recréer cet effet vieilli…

PFFFFFFF !!! Dure dure la rénovation !

(dans tous les sens du terme : c’est difficile et ça dure !)

Publicités

L’enduit de la cuisine, ou du succédané de tadelakt…

ou, aussi, de l’importance de récupérer et de TOUT garder !

Nous voulions pour la cuisine un enduit à l’ancienne, mais après de nombreux essais, l’enduit à la chaux sur le placo, cela ne tenait pas.

Alors il a fallu inventer, tester (enfin pas moi, Laurent, moi, je faisait l’inspecteur des travaux finis !).

Au final :

Enduit à base de sable fin, d’enduit à placo, de mortier adhésif et d’eau, appliqué à la taloche en couche épaisse (afin d’inclure les carreaux muraux et les plinthes), et ensuite « appuyé » à l’aide de gros galets, lorsque l’enduit a un peu séché.

Et surtout, surtout, beaucoup d’huile de coude !

Cela donne un enduit très lisse, comme ciré, au grain serré.

Pourquoi la récup ? : les galets proviennent d’une plage des Côtes d’Armor (oui, je sais, c’est interdit de ramasser des galets, mais nous étions « tout fous » sur cette jolie plage, recouverte de beaux galets vernis par la pluie !).

Je les avais précieusement conservés pour de la déco, ils sont finalement utilisés comme des outils, un peu comme dans la fabrication du tadelakt.

Sur la photo, la couleur est soutenue, elle n’est d’ailleurs pas si mal, mais au final, ce sera plus clair, un peu comme le joint entre les pierres (on voit un peu en haut du mur, à droite sous les poutres).

Le fini nous plaît bien, pour des frais moindres par rapport à un enduit tout prêt du commerce. Mais cela suppose beaucoup de temps et de tâtonnements.

(pour les proportions, c’est Monsieur qui gère, après de nombreux essais…)

Des nouvelles de la cuisine

Suite… et pas fin !!!

Pose des plinthes,

des tablettes pour les appuis de fenêtres,

et mise en place de la planche sur laquelle j’ai reporté les tailles des enfants, résultat de nos mesures depuis pas mal d’années… et que je ne pouvais pas me résoudre à voir disparaître sous l’enduit :

écriture à la pyrogravure par mes soins, tout le reste du travail par les soins de Monsieur, façonnage de tous ces morceaux de bois compris, à partir de planches brutes rapportées du Jura.

(Ceci explique aussi le temps d’exécution de cette bon sang de cuisine !!)

Pose de la faïence murale dans la cuisine

Enfin, je dis faïence, mais c’est peut-être du carrelage, à poser aussi au sol.

En entrant dans le magasin, j’ai dit : « c’est celui-là », et PAF ! c’était celui-là…

(heureusement que Laurent l’aime aussi, du moins, il n’a pas dit non…, et surtout, surtout, heureusement qu’il ne nous en faut pas beaucoup, car il coûte aussi cher qu’il me plaît !!!)

bon, comme ça, ça ne donne pas grand-chose, on dirait un tableau noir, alors que les carreaux sont plein de nuances : noir, gris, rouille…

Ce sera à côté de l’évier, mais il est vraiment chouette, genre plaque de métal rouillé, genre donc pas salissant.

Il ne faut pas se louper dans la pose : un seul carreau de 120 X 60 cm !

(Comme dit Mathurin, quelle idée d’acheter un truc qui fait sale !!!)

Cheminée terminée (ou presque…)

Il manque encore la porte, mais cela ne gênera pas la suite des opérations…

Manteau de cheminée en pierres de récupération, retaillées, intérieur en briques (diverses origines, mais comme dit Laurent, dans quelque temps, tout sera noir !), linteau déco en tuiles de récupération, assemblées debout.

C’était pour avoir quand même de la récup et de l’ancien dans une cuisine qui va nous paraître bien « neuve » par rapport à ce que nous faisions d’habitude…

Les deux dernières photos montrent la nouvelle fenêtre, vue de l’extérieur, et la cuisine en ce moment…

Encore du boulot en perspective… !

Cheminée (suite)

Ça avance…

Intérieur en briques réfractaires,

création d’un emplacement pour une grille,

et dessous, côté future salle à manger, d’un tiroir pour les cendres.

Des nouvelles du chantier

Toujours la cuisine, eh voui voui voui…

(qui a dit que ça n’avance pas vite… MOI ? non, pensez-vous… !)

Bon, il faut reconnaître que ce n’est pas moi qui me tape le boulot, alors, je dois me taire et ruminer…

(je sais très bien faire le 2ème, et beaucoup moins le 1er !)

Photos de la cheminée en cours de réalisation.

Faire la cheminée double-face (notre projet) entre la future cuisine et la encore-plus-future-hypothétique salle à manger est trop cher pour nous pour l’instant, on va donc se contenter du côté cuisine et fermer le fond en attendant.

Tailler des pierres pour les jambages, refaire le foyer et le linteau, c’est que c’est pas rien, ma p’tite dame impatiente !