Archives du mot-clé Coup de coeur

Comme il dit : « Souchon, c’est Son Chou »

c’est un des jeux de mots, (un peu facile…) de mon cher et tendre, 

mais… c’est vrai que c’est vrai 😊 !

 

Alors je ne pouvais pas, sur ce blog,

ne pas faire un petit clin d’oeil à mon chanteur favori et à son inséparable…

Un très joli concert, varié et sympathique,

à l’image de ces deux-là, deux grands gamins complices sur une scène,

face à un public acquis et conquis encore et toujours  !

Souchon Voulzy Châteauroux 2015

15 ans que je ne l’avais pas vu en concert,

et c’est toujours le même gars sautillant, bondissant et décontracté,

à la fois gai et désabusé, léger ou engagé, un manieur de mots émérite comme j’aime…

Les photos ne sont pas très bonnes,

j’en ai surtout pris plein les yeux et les oreilles,

comme une vraie midinette ❤ ❤ ❤ !

 

Petit plaisir…

Une touche de l’univers de

Fifi Mandirac

chez moi, souvenir de mon petit tour au salon C&SF…

Il n’en faut pas plus pour éclairer la journée !

IMG_1276.JPG

Et ça reflète bien « l’esprit chat » des félins de la maison ! 😊

Affiche Fifi Mandirac, masking tape,

fil de coton et clip pour un affichage rapide et amovible

Il est un village un peu particulier…

Graçay (dans le Cher)

est le village le plus drôle du monde.

Ce n’est pas moi qui le dis, tout est expliqué

ici

ou ici

Je n’ai pas de jolies photos,

je retiendrai surtout celle-ci,

parce que ce genre de décos kitsch et drôles me plaisent :

arbre à poulpes crochet Gracay Cher

Mais Graçay, c’est surtout le village où l’on trouve

l’essence la moins chère du monde !

pompe à essence

essence pas chère !

Moins d’un euro franc le litre, ça n’a pas de prix non ?! 🙂

Trève de plaisanterie, si vous passez dans le coin,

allez visiter le village

même si ce projet est encore une ébauche,

et soutenir cet effort collectif pour faire vivre un coin de campagne

avec de la bonne volonté, de l’humour et peu de sous !

Le secret de la pyramide… de Noël !

Depuis un ou deux ans,

ce sont les deux plus grands cousins de la famille

(mon grand fils et son cousin)

qui fabriquent le traditionnel et apprécié

Gâteau aux petits beurres.

L’année dernière, il y avait de l’improvisation dans l’air,

hum hum, c’était plus, disons… artistique !

Cette année,

ces deux étudiants-lycéens-futurs-ingénieurs

ont mis plus de rigueur dans la préparation…

étude de faisabilité, plans,

confection du moule,

plans et moule pour gâteau aux petits beurres

montage de gâteau…

Ils se sont bien amusés !

Et il ne nous restait plus qu’à admirer et déguster !!!

pyramide aux petits beurres Noël 2013

La décoration est restée sobre,

avec juste une touche de « neige-sucre glace » sur la pointe…

Point trop n’en faut…

Alors, une idée à breveter ?!

 

Pour la recette du gâteau aux petits beurres, je crois qu’elle est universellement connue, mais si quelqu’un est intéressé, un petit mail et je ferai un ajout à cet article !

Cadeaux de Noël faits maison 2013 (4 et fin !)

Sur une idée piquée chez Gédane

(j’adore TOUT ce qu’elle fait !)

Une petite série de cactus sans souci !

cactus feutrine jardin d'hiver sans souci !jolis cactus en feutrinepetits cactus en feutrine

De vrais petits pots de fleurs customisés au masking tape,

 de la « terre » feutrine et bourrage synthétique,

de la feutrine verte,

quelques perles et fleurettes au crochet,

un peu de patience pour coudre et bourrer tout cela…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

et un joli début pour un jardin d’hiver sans souci !

(je crois que je vais m’en confectionner pour moi, je craque vraiment pour ces modèles et encore merci à Gédane pour cette idée géniale !)

*****

Voilà pour ces cadeaux de Noël « home made » !

Il y a eu aussi quelques cartes rapides,

pour offrir des sous de manière moins formelle,

(mais j’ai failli oublier et cette année,

elles étaient vraiment basiques 😉 !)

carte déco pour offrir de l'argent

et puis, les cadeaux que j’ai oublié de photographier, évidemment… 😦

comme une série de corbeilles au crochet…

Finalement, on en revient toujours au livre…

Je n’ai rien inventé, j’ai copié…

mais l’idée était tellement tentante

pour la future expo sur les livres recyclés

Voici donc MA version,

pour de saines lectures virtuelles…

de l’ordinateur-livre !

un ordinateur dans un livre ? Récup et recyclage !

ordinateur portable à l'ancienne ?

Et NON ! LE LIVRE N’EST PAS MORT !

et les PC portables, tablettes, liseuses et autres MacBook Pro n’ont qu’à bien se tenir…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Humm… il lit les CD, vous le voyez, c’est un sans fil…

il n’est jamais déchargé, il est silencieux… et c’est…

Un ordinateur 100% recyclable, c’est pas beau ça !

*****

Sans vous dévoiler tous mes secrets de fabrication ( 😉 ),

il m’a fallu uniquement un vieux livre relié, un bon cutter, un peu de carton-plume,

de la colle, un vieux CD et un peu de temps !

Et, même si j’ai perdu le lien

(si quelqu’un reconnait son œuvre, qu’il me le fasse savoir…),

voici l’image qui m’a inspirée :

ordi livre

merci à l’artiste, et pardon pour le « copiage » !

Petit hérisson…

Pas encore mis sur le blog…

Une super idée déco et nature, pourtant…

un bel exemple de land art, finalement…

un hérisson très nature avec un chardon

le hérisson mignon !

Une déco nature de Beau-Papa,

avec une tête de chardon légèrement travaillée au cutter !

mini hérisson nature

compagnon du cactus, le hérisson en chardon

J’adore !

(bon, j’ai des chardons en stock,

mais je ne me suis pas encore lancée à lui fabriquer des petits frères…)

Lecture d’automne…

Les Haines pures
d’Emma Locatelli
Albin-Michel, 2013

leshainespures

Juillet 1945. Gabrielle, 25 ans, revient au pays (en Provence), dans le village de son enfance, qu’elle a fui six ans plus tôt.
Elle retrouve sa mère, une veuve sèche et méchante, uniquement préoccupée de son fils ainé handicapé, et sa jeune sœur, Louise, une jeune fille fragile.
Si son retour n’est pas le bienvenu pour sa mère, il l’est pour Louise, qui voit en elle une alliée pour échapper au monde clos et étouffant du village.
Cependant Gabrielle n’est pas là pour distraire sa sœur, même si elle l’adore.
Elle est là pour oublier la perte de son jeune fils sous les bombes alliées. Mais est-ce possible d’oublier ?
La découverte du massacre de la famille voisine, en 1944, famille à laquelle elle était très attachée, la bouleverse un peu plus encore, d’autant que les circonstances de cette tuerie lui semblent mystérieuses.
Elle va trouver un dérivatif à sa douleur en enquêtant sur ce massacre, à l’aide du nouvel occupant de la ferme, qui lui-même semble cacher son passé…

Un roman très sombre, fascinant, où l’on ne cesse d’aller de soupçons en trahisons, de mensonges en secrets. Chaque personnage a son lot de mystères, de non-dits, personne n’est tout blanc ni tout noir, chacun porte sa croix, tant bien que mal et les dégâts, intimes ou infligés par la guerre, sont parfois irréversibles…

La 4ème de couverture évoque Sébastien Japrisot, c’est vrai qu’il y a de « l’été meurtrier » dans ce roman aux méandres compliqués, par ailleurs très bien écrit.
Un beau roman, que je recommande .

Coup de cœur !